Aïe l’inversion de la courbe …. L’OCDE n’envisage pas de baisse du chômage en France avant « au moins 2015″…

L’OCDE (…) ne se montre guère optimiste pour la France… L’organisation table ainsi sur une croissance limitée à 0,2% cette année,  contre une prévision de 0,3% anticipée en septembre. Après le point bas atteint par le PIB réel au premier trimestre de 2013, la croissance économique devrait donc repartir progressivement à la hausse pour s’établir à environ 1% en 2014 puis à 1,6% en 2015.

Le gouvernement français table de son coté sur une progression de 0,1% du PIB cette année et de 0,9% en 2014.

Pas de baisse du taux de chômage avant 2015 

Sur le front de l’emploi, contrairement au gouvernement, l’OCDE n’anticipe pas de baisse du chômage avant 2015… Le taux de chômage national devrait en effet se stabiliser à un peu plus de 11% en 2014, avant de refluer lentement l’année suivante.Hors DOM-TOM, le taux de chômage devrait atteindre 10,6% cette année, puis 10,8% l’année prochaine avant de retomber légèrement à 10,7% en 2015.

Source : Boursier.com

Divergence sur les prévisions de déficit 2014 et 2015 entre la Commission Européenne et le Gouvernement

(…) alors que le gouvernement français prévoit dans son scénario un déficit public (État, Sécurité sociale, collectivités locales) de 4,1 % cette année, puis 3,6 % en 2014 et 2,9 % en 2015, Bruxelles annonce 3,8 % en 2014 et… 3,7 % en 2015! La Commission européenne raisonnant «à politique constante», elle prévient donc que, si la France ne met pas en œuvre de nouvelles réformes structurelles ou ne décide de nouvelles économies, elle n’a aucune chance de respecter son objectif de repasser sous la barre de 3 % à cette échéance comme le ministre de l’Économie, Pierre Moscovici, s’y est engagé auprès du commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn.Ces chiffres, pour le moins différents de ceux de Paris, ne sont pas le résultat d’une divergence de prévisions de croissance. Pour 2014 et 2015, Bruxelles anticipe une progression du PIB de respectivement 0,9 % et 1,7 % -des chiffres exactement conformes aux prévisions de Paris (…)

Source : Le Figaro