La France révise sa prévision de croissance pour 2008 et livre deux scénarios d’assainissement des finances publiques

Le document préparatoire à l’Eurogroupe du 14 septembre indique que, « compte tenu des éléments d’incertitude pesant sur la conjoncture internationale, la France estime prudent de construire son budget 2008 sur une hypothèse de croissance comprise entre 2 % et 2,5 %, avec un point médian de 2,25 % », tout en se fixant pour « objectif » d’atteindre ou de dépasser les 2,5 % dès 2008. Pour tenir la prévision de déficit public à 2,3 % du PIB, les quelque 4,5 milliards d’euros d’excédents de l’Unedic ne seront pas de trop.

Pour 2009 à 2012, Paris envisage deux scénarios. L’un, central, bâti sur une croissance annuelle de 2,5 % à partir de 2009, « n’intègre que progressivement les effets des réformes structurelles déjà entreprises » et prévoit un retour à l’équilibre en 2012. Le second scénario, plus optimiste, permet de tenir l’objectif de 2010 sur lequel le gouvernement Villepin s’était engagé.

Source : Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>