Le gouvernement scelle les premières mesures économiques de Valls

(…)

Le gouvernement a conservé sa prévision d’un déficit public (Etat, collectivités locales, protection sociale) équivalent à 3,8% du produit intérieur brut français fin 2014 (après 4,2% en 2013), afin d’atteindre les 3% promis à ses partenaires européens l’année prochaine.

Pour cela, il continue de tabler sur un rythme de croissance de 1% cette année, malgré l’avis du Haut conseil des finances publiques, pour qui les derniers indicateurs de conjoncture rendent « moins probable » l’atteinte de ce rythme cette année.

(…)

Ainsi, si les économies déjà réalisées sur l’Assurance maladie (800 millions) ou l’Unedic (600 millions) sont connues, celles sur la charge de la dette pour 2014 – un écart de 1,8 milliard d’euros au bénéfice de l’Etat – est glissée entre deux lignes.

Ce moindre coût offre pourtant davantage de marge de manoeuvre au gouvernement qui s’est engagé dans un effort d’économies dans la dépense publique par rapport à sa progression naturelle.

(…)

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>