Tricheurs délibérés ou drogués à l’erreur ? Retour sur 5 années de prévisions économiques gouvernementales à côté de la plaque

Depuis 2008, en moyenne, en fin d’année, le déficit budgétaire (en valeur) est 33% plus élevé que ce qu’avait prévu Bercy. Ce chiffre a même grimpé à 165% en 2009 et se montait encore à 4% l’an dernier.
(…)

En 2008 la prévision de déficit pour 2009 était de 2% il a été supérieur à 7% … Les prévisions n’avaient pas anticipé l’impact économique de la plus grave crise depuis la grande dépression des années 30, rappelons la baisse de 42% des indices boursiers français et la forte baisse du PIB au niveau de l’économie réelle. Le traumatisme a été tel que pour 2010 la prévision initiale de 8,5% sera ramenée en exécution à 7%, il en sera de même pour 2011 ou les prévisions de 6% n’auront été que de 5,2% en réalisé.

Lorsqu’il existe une forte variation du PIB les prévisions de recettes et de déficit deviennent très aléatoires.

(…)

En 2012 et 2013 on est revenu à une pratique assez courante au cours de ces 40 dernières années ou le déficit du budget en exécution (la réalité) a été moins bonne que les prévisions
(…)

Le niveau de déficit anticipé est le reflet des prévisions de dépenses et de recettes estimées.

Dans la mesure ou les dépenses doivent être votées elles ne peuvent pas être la variable d’ajustement. Dès lors il suffit d’avoir des hypothèses macroéconomiques optimistes pour parvenir à avoir des recettes fiscales élevées car certains impôts sont très corrélés à l’activité économique (TVA, IS, TIPP) et d’autres moins (IRPP…), le déficit annoncé sera alors plus acceptable. Bien évidemment, les recettes ne seront pas au rendez-vous cela permet tout à la fois d’accuser la mauvaise conjoncture et de faire passer des hausse d’impôts dans un collectif budgétaire. La ficelle est grosse, la recette éculée et pourtant les hommes politiques nous refont le coup presque chaque année. 

(…)

Source : Atlantico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>